La Passion des BJD

Forum français de collectionneurs et customiseurs de Ball Jointed Dolls
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle version -p1- La découverte

Aller en bas 
AuteurMessage
loveless
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3673
Age : 30
Localisation : loin...
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Nouvelle version -p1- La découverte   Mer 22 Fév - 15:54

Bonjour tout le monde x)

Voilà je m'ennuyais au boulot, et à force de lire des fanfic, ça m'a donné envie.

Comme c'est un texte à la première personne et que c'est la première fois que je le fais, il y a probablement des erreurs de conjugaison, je reverrai ça quand je pourrai.

J'espère que mon début d'histoire vous plaira ^^


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Cette fin d’après midi était chaude. Je m’étais installé au pied d’un arbre pour me reposer un peu, profitant de la brise rafraîchissante et du bruit chantant de la rivière avoisinante.
Les yeux clos, j’inspirai profondément et fus envahi par une sensation de bien être.
Soudain, un cri retentit.
Je me redressai vivement pour écouter d’où cela pouvait venir. Mes oreilles pivotaient rapidement afin de capter tous les sons le mieux possible. Encore un cri. A droite !
Je me relevai, jetai mon sac sur mon épaule et courut vers le son.
Adieu petit coin de paradis…

Au tournant du chemin de terre que j’avais pris plus tôt, deux garçons étaient façe à une fille adossée au mur de pierres recouvertes de mousse qui longeait le chemin.
- Donnes-nous ton sac ! Ordonna le premier.
La gamine s’accrocha désespérément à sa sacoche en forme de peluche rose.
- Dépêches-toi ! Hurla le second en essayant de tirer sur le sac, faisant tomber la petite qui pleurait maintenant à chaudes larmes.
Elle devait avoir environs 5 ans…quelle bande d’idiots… il n’y avait sûrement pas une pièce dans ce sac.

Alors que le premier s’approchait pour la gifler, je me décidai à réagir. Je bondis et atterrit souplement derrière lui. Un coup de griffe dans l’arrière du genou le fit tomber. Je profitai de la surprise pour sauter et effectuer un coup de patte arrière rotatif… en pleine tronche haha !
A peine de nouveau sur le sol, je bondis à nouveau et lacerai le visage du second de mes griffounettes adorées.
Puis je me plaçai devant la fillette et leur lançai un regard le plus menaçant possible, espérant que ça leur suffirait.
Et en effet, ça leur suffit. Ils lâchèrent un flot de jurons à mon encontre que je fis stopper d’un grognement et ils prirent leurs jambes à leur cou.

Je me tournai alors vers la gamine. Surprise par le spectacle, elle avait cessé de pleurer, mais on voyait bien au tremblottement de son menton qu’elle risquait de s’y remettre d’une seconde à l’autre.
Zut… je sais pas m’y prendre avec les gosses … pensais-je.
Je penchai la tête de côté comme j’avais vu faire dans le film Volt pour me donner un air mignon, et cela fonctionna. Elle eut un petit sourire et se mit à me caresser.
Bwaaaark les mains pleines de mooooorve !
Tant pis…je surmontai mon dégoût et me mis à ronronner pour la mettre plus en confiance. Le petiote se mit à rire franchement et me serra dans ses bras en couinant :
- Pitishaaaaa
C’était la première fois que quelqu’un me prenait dans ses bras…c’était…bizarre.
Agréable, mais bizarre.

Elle se releva enfin et se mit à marcher, je décidai de la suivre au cas où les autres crétins congénitaux reviendraient. On arriva dans un quartier plutôt joli d’une ville que j’identifiai comme Tokyo, la petite me montra une maison du doigt. Sa maison.
Une dame sortit au même moment et aperçut la gamine.
- Kimiko ! Hurla-t-elle en l’apercevant.
La petite s’arrêta alors que sa mère courait vers elle. Je me mis assis en retrait pour regarder.

- Kimiko ! Idiote ! Pourquoi est-ce que tu es partie, on s’est fait un sang d’encre, j’ai cru mourir ! Cria la mère en s’agenouillant et serrant fort la gamine dans ses bras.
- Je...voulais voir grand mère ! Dit Kimiko.
- Grand-mère ? Mais elle est … oooh Kimiko… on t’a dit que grand-mère était partie…
- Manque… marmonna la petite en reniflant.
Puis, elle remarqua les blessures, la poussière et les traces de larmes.
- Oh mon dieu… Kimiko, quelqu’un t’a fait du mal ?
- Les garçons …
- Quoi les garçons !? Paniqua sa mère.
- Décidément, cette petite a le sens du suspense… pensai-je.
- Ils ont voulu voler mon sac ! mais Pitisha m'a sauvée ! Lança la petite en se tournant vers moi et me montrant du doigt.

La mère me regarda, incrédule. Un chat… sauver une petite d’une agression, il est vrai que c’était gros. Mais c’était sans compter sur les 2 gamins qui revinrent au même moment suivis de deux femmes.
- Mais si maman je te jure ! c’était un chat ! Geignait le premier.
- Arrêtez de vous moquer de nous et montrez nous qui vous a fait ça. Répliqua d’un ton ferme celle qui devait être sa mère.
- Ah ! c’est eux ! S’écria Kimi en les pointant du doigt.
Je me mis aussitôt en position défensive devant elle.
- HAAA ! LE CHAT ! hurla le second gamin ne me montrant.
- Mais qu’on m’explique ce qu’il s’est passé à la fin…râla la deuxième femme, apparemment habituées aux bêtises de son fils.
- Ils semblerait que vos enfants aient malmené ma fille et que ce…hum…chat l’a sauvée. Dit la mère de Kimiko.
Elle semblait avoir compris la situation et y croire, je grognai sur les deux imbéciles pour ponctuer sa phrase.

La mère du premier se tourna vers son fils :
- Ren ! Dis-moi que ce n’est pas vrai !
- Euh…eh ben… euh… marmonna Ren en se tordant les mains.
- Mais pourquoi ? Une gamine si petite ! … Tsu ? Ajouta la mère du second.
- Bah…on voulait des sous pour s’acheter le dernier Banal Fantasy… répondit Tsu en regardant soigneusement ses basket.
- QUOI ! Hurla la mère de Ren… Puis elle se reprit et se tourna vers la maman de Kimiko.
Je suis sincèrement désolée pour ce que nos fils ont fait. Nous allons rentrer à la maison… elle s’inclina et se tourna vers les deux garnements…et nous allons les corriger comme il se doit.

Je ne pus m’empêcher de sourire devant la tronche déconfite des garçons. Apparemment ils savaient ce que serait la punition. Bien fait.
La maman de Kimiko s’inclina aussi et pris la petite pour rentrer à la maison.
- Pitishaaa ! cria celle-ci. Elle tendait les bras vers moi.
Mal à l’aise, je m’approchai lentement. Je pensait qu’elle voulait me faire une dernière caresse, mais elle me souleva comme un sac à patates et m’emmena vers la maison.
- Pitisha vient ! Déclara-t-elle d’un ton impérieux en passant devant sa mère.
Je levais vers elle des yeux suppliants… pas pour rester, pour qu’elle me libère de l’étreinte très inconfortable de la petite.
-Après tout… pourquoi pas. Dit-elle en suivant la petite.

Voilà comment commençait mon premier jour dans ma nouvelle famille.



_________________
Spoiler:
 


Attention Invité , je t'ai à l'oeil !



~Mon feedback MC~


Dernière édition par loveless le Mar 12 Juin - 19:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izahelle
Nouvel(le) accro
Nouvel(le) accro
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 23
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mer 22 Fév - 16:19

Pitishaaaaa !!! (tiens, c'est très étonnant de ta part, ça !)

C'est un bon début, j'espère que tu va écrire une suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acinigi
Passionné(e)
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 1357
Age : 21
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mer 22 Fév - 20:59

C'est vraiment sympa mais...Le chat il se met un sac sur les épaules? ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loveless
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3673
Age : 30
Localisation : loin...
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mer 22 Fév - 21:51

XD voui voui tout est normal mdr c'est pas un chat normal, vous verrez plus tard ^_^

Ce qui me fait marrer, c'est que vous tiltez sur le fait que le chat porte un sac, mais qu'il fasse des coups de pieds sautés dans la gueule d'un gamin vous trouvez ca normal XDDDD

_________________
Spoiler:
 


Attention Invité , je t'ai à l'oeil !



~Mon feedback MC~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acinigi
Passionné(e)
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 1357
Age : 21
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mer 22 Fév - 21:52

Ben un chat ça saute haut...xD Surtout quand un chien les poursuit O.O xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loveless
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3673
Age : 30
Localisation : loin...
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Jeu 23 Fév - 14:35

XD ouais mais bon ils font pas du kung fu ! lol

Bon, après avoir lu les remarques d'un peu tout le monde, je me suis rendu compte que j'ai fait une erreur concernant la petite.
Je ne m'y connais pas en gosses lol et après avoir passé la soirée d'hier avec la petite soeur de 4 ans de mon cousin, j'ai réalisé qu'à cet age bah en fait ils parlent déja parfaitement bien !

Je vais donc changer mon premier post tout de suite ^^

Et... voilà une petite suite =)


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


~Cela faisait une semaine que j’étais arrivé. Ici, la vie était belle. Repas à heures régulières et séances de câlins…auxquelles je n’étais pas encore bien habitué. C'est-à-dire que ma vie d’avant était bien plus…froide…et douloureuse. Enfin, selon les flashs qui me revenaient de temps à autre.

La petite Kimiko était aux petits soins pour moi, elle me considérait comme son héros. Le chat potté comme elle disait, bien que je ne sache pas encore de qui il s’agissait… drôle de nom en tout cas…tiens, en parlant de nom, je n’en ai pas.
Personnellement, je ne préfère pas considérer "Pitisha" comme mon prénom, c’est… enfin… j’aurais aimé plus… enfin moins… pitisha quoi.
La mère, qui s’appelait Hana, préférait ne pas m’en donner un. Elle avait du comprendre que je ne resterais pas éternellement.
Lors de mon arrivée, son mari, Ayato, avait été furieux. Puis, il avait écouté la version de sa fille, confirmée par une visite chez les deux boulets. Après cela, il avait simplement demandé à ce qu’au moins on me lave.
Ah…le bain… moment apocalyptique que je préfère effacer de ma mémoire. Ce n’est pas que je n’aime pas, au contraire, l’eau chaude me ravit. Mais avec une gamine de 5 ans qui insiste pour vous barbouiller de shampooing qui pique les yeux et qui vous met la tête sous l’eau 10 minutes pour être sûre que " pitisha est bien rincé "…non.

Aujourd’hui, toute la petite famille était excitée. Il fallait préparer la maison pour le retour de Chiaki, la grande sœur. Kimiko a tenu à m’expliquer toute la famille le soir même de mon arrivée. J’ai du lutter contre le sommeil, mais j’ai appris que Chiaki est en internat, et fait des études de vétérinaire. Elle revient à la maison lors des vacances, comme maintenant.
D’un côté, j’avais hâte de la rencontrer. Elle devait connaître pas mal de choses sur les chats et pourrait expliquer à sa petite sœur qu’ils n’avaient pas besoin de s’habiller pour ne pas avoir froid.
D’un autre, j’avais un peu peur. Peur que justement à cause de sa connaissance des animaux, elle se rende compte que je n’étais pas un chat comme les autres…
Qui sait, si elle n’est pas du genre à m’envoyer dans un labo, elle pourra peut être m’aider à savoir qui je suis, d’où je viens, et pourquoi je vois ces choses horribles dans mes rêves.

-Pitishaaaa ! viens au dodo !
… Je faisais déjà dodo…
Après m’être correctement étiré, je descendis du dossier du canapé. En passant devant Ayato, je lui fis un petit signe de tête pour le saluer et courut jusqu’à la chambre de Kimiko. J’aimais bien faire tourner le père de famille en bourrique. Il était froid et grognon, mais ce n’était qu’en apparence. Oh comme j’avais ri la première fois où je l’avais salué sans m’en rendre compte !
Il avait couru le dire à sa femme qui s’était gentiment moquée de lui. Depuis il passait un peu pour un fou dans le quartier.
Souriant, je m’installai dans mon panier attitré, celui qui appartenait à l’origine à la peluche Boo-kun, sorte de machin vert, touffu et avec des yeux globuleux qui faisaient fureur chez les petits japonais.
Kimiko m’embrassa, me donna quelques caresses puis s’installa dans son lit. C’était le même rituel tous les soirs, sa maman venait ensuite la border, éteindre, et après qu’elle soit partie, la petite me racontait sa journée et s’endormait en général avant d’avoir fini.

Bonne nuit…
Je me pelotonnais dans le panier moelleux et m’endormit.
Demain, j’allais rencontrer Chiaki, et cela allait peut être changer ma vie.


_________________
Spoiler:
 


Attention Invité , je t'ai à l'oeil !



~Mon feedback MC~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sugi
Legendary Doll
Legendary Doll
avatar

Nombre de messages : 5536
Age : 50
Localisation : Rhode St Genèse (Belgique)
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Jeu 23 Fév - 15:19

Hoooo j'adore! Je trouve que tu écris bien et c'est facile à lire :-)
J'ai hâte de lire la suite cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sugidolls.wordpress.com/
loveless
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3673
Age : 30
Localisation : loin...
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Lun 4 Juin - 15:41

Merci Sugi =)

Malheureusement, cette histoire, enfin cette version de l'histoire, n'aura pas de suite.

Je me suis embarquée dedans sans avoir vraiment réfléchi pour la suite, et ça ne va pas.
Il faut savoir que j’ai l’ébauche de ce récit dans la tête depuis très très longtemps, j’avais voulu le rafraichir, mais ça ne me va pas.
Il y aurait trop de choses que ne concordent pas. Dans mon histoire de base, le chat devait cotoyer une lycéenne d’environs 15/16 ans et là, ben il n’y a qu’une petite fille, ou sa grande sœur qui n’est plus au Lycée.

Je viens donc de reprendre tout depuis le début. Bon, ça va vous changer parce que c’est plus sombre que la version précédente lol
Mais ne vous inquiétez pas, il y aura par la suite des moments très marrants mouhaha, j’en ris d’avance XD *a des tas d’idées tordues*

J’espère que ça vous plaira, j’ai pleuré en l’écrivant (au travail sinan c’est pas rigolo u_u’ heureusement que personne m’a vue larmouiller quoi …) mais ce perso a un passé tellement dur, que j’ai pas pu m’empêcher de l’imaginer et bah paf… ca fait du pleurnichage.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



En cette nuit, la pluie battante rendait mon pelage blanc plus lourd, et ces maudits éclairs m’aveuglaient. Mais j’y étais presque. Plus que quelques mètres, un immense grillage à grimper, et je serais sorti de cette horreur.
Il fallait que j’y arrive. Pour moi. Pour eux.
Eux… mes compagnons de galère que je laissais derrière moi dans cet enfer,pour mieux revenir les sauver plus tard. Je trouverais un moyen, il le faut. J’ai encore en souvenir leurs terribles regards emplis de tristesse et d’espoir quand j’ai réussi à sortir de ma cage.
Je les sauverai.

J’avais emporté dans un sac de fortune mes rares effets. Une gamelle en ferraille, des restes de la nourriture immonde qu’ils nous donnaient, le jouet machouillé aux trois quarts de mon voisin de cellule et meilleur ami, et une couverture usée portant le numéro 20723. Le numéro que ces monstres m’avaient gravé dans l’oreille. Ma seule identité.

J’avais atteint le grillage. De loin, ça avait l’air plus facile. Comment allais-je gravir ça sous la pluie et le vent ?
Je repensais aux autres et sautai. Il fallait que j’y arrive. Pas d’autre choix, sinon la mort.
Mes muscles s’engourdissaient, la douleur me brûlait, mais, petit à petit, j’y arrivais. Presque en haut ! Pour la première fois de ma vie, je sentais l’espoir revenir, tout doucement. Il me réchauffait le cœur, c’était une sensation nouvelle, étrange et agréable…aussitôt stoppée.
Des barbelés… les monstres avaient mis des barbelés en haut du grillage. J’avais envie de pleurer, mais les chats ne pleurent pas.
Que faire ? Je ne tiendrai pas longtemps comme ça. La douleur revenait dans mes pattes, et mes griffes menaçaient de lâcher.

Soudain, un aboiement. Je baissais les yeux et fut pris de panique. Un des chiens de garde, les seuls animaux bien traités ici, m’avait repéré. Il aboyait en dessous de moi. Si je survivais à ma chute, il se chargerait de m’achever. Mon cœur battait à tout rompre, je lançais des regards désespérés de tous les côtés, mais il n’y avait rien d’autre que ce fichu barbelé.

Je tentais le tout pour le tout. Plutôt mourir de l’autre côté de cette barrière. Je passais une patte dans un trou. Il fallait maintenant passer la tête et le corps. J’inspirai un bon coup, sachant que j’allais souffrir, et je me lançais.
Les barbelés m’entaillèrent tout le flan gauche ainsi que la cuisse droite. Je hurlais de douleur tout en m’extirpant du piège, les visages de mes compagnons en tête pour me donner la force de continuer.

En dessous, de l’autre côté, il y avait une sorte de petit parapet sur lequel ces fils de torture reposaient. Grâce à cela, je pus me rétablir sans tomber. En sang, mais vivant.
Il fallait maintenant descendre, avant que les gardiens n’arrivent. C’était un miracle qu’ils ne soient pas déjà là.
Je lâchais mon sac pour être tranquille et descendis le plus rapidement possible. La douleur devenait insoutenable, mon sang coulait à flots, je sautais alors pour atterrir dans l’herbe.

Le contact de cette herbe, humide et fraiche, sur mes plaies me fit le plus grand bien. C’était la première fois de ma vie que j’en voyais. Je me souviendrais toute ma vie de ce premier contact, symbole de ma liberté. J’avais réussi, j’étais de l’autre côté et je me hâtais de récupérer mes affaires et filer en entendant le bruit des bottes des humains.

Courir, il fallait courir, le plus loin possible malgré la douleur et la peur de l’inconnu. Courir pour me prouver que j’étais en vie. Courir pour pouvoir sauver les autres. Courir pour m’éloigner de cet endroit afin de mieux y revenir.

Des yeux… deux grands yeux jaunes et brillants arrivaient à ma droite de plus en plus vite, et accompagnés d’une sorte de grondement. Ils s’arrêteront peut être en me voyant, pensais-je.
Mais ils ne s’arrêtèrent pas. J’entendis un crissement étrange et les yeux me heurtèrent de plein fouet. Je roulais sur le bas côté. Les yeux, eux, continuèrent leur route. Il y en avait deux rouges derrière…
Douleur, froid, puis… le néant.

_________________
Spoiler:
 


Attention Invité , je t'ai à l'oeil !



~Mon feedback MC~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izahelle
Nouvel(le) accro
Nouvel(le) accro
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 23
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Lun 4 Juin - 19:44

C'est toujours aussi cool dis donc ^^ C'est sûr que le contexte change, mais c'est tout aussi captivant. La suite est attendue avec joie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loveless
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3673
Age : 30
Localisation : loin...
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mar 12 Juin - 13:17

Merki =)
Ca a l’air de moins plaire qu’avant (ou alors le pavé fait fuir les gens lol)
Voilà la suite en tout cas !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


-Il est mort, tu crois ? Fit une voix
-Je ne sais pas, mais arrêtes au moins de le piquer avec ce bâton ! Répondit une voix soucieuse.
Est-ce que je suis mort ? Probablement pas, vu que j’entends ces voix… à moins que ce soient des anges, mais je doute avoir ma place au paradis.
J’entendais des pas autour de moi. La pluie avait cessé et je percevais les rayons du soleil à travers mes paupières fermées. C’était la première fois que je ressentais la chaleur de cet astre.
Petit à petit, j’arrivais à émerger. Je sentais la douleur affluer progressivement au fur et à mesure de mon réveil, et j’entendais les voix autour de moi de plus en plus nettement.

-Qu’est ce qu’on fait ? Demanda la première voix, plus aigue.
-J’en sais rien, il respire, il est vivant, j’aimerai bien l’emmener mais j’ai peur de le blesser encore plus. Répondit la seconde voix. Rhaaa qu’est ce qu’on peut faire.
-Le papa de Tetsu est vétérinaire, il pourrait nous aider, je connais son numéro par cœur ! S’exclama la petite voix
-En effet, oui… mais je ne l’ai jamais vu, c’est pas super poli, en plus il est midi, mais…
-Il va mourir si on ne l’aide pas, Chiaki.
-Ok… donnes moi son numéro, je vais l’appeler avec mon portable.
La voix plus jeune récita une suite de nombres, et je tentais d’ouvrir les yeux. C’était comme si j’avais plein de poussière dedans, impossible. Je voulais pourtant leur montrer que je n’allais pas si mal, la voix plus grave, probablement d’une jeune fille était entrecoupée de sanglots. Je m’en voulais de l’inquiéter comme ça, alors qu’on ne se connaissait pas.

Soudain, une douleur fulgurante passa sur mon flanc, la personne à qui appartenait la petite voix tentait de me caresser, mais mes plaies à vif n’appréciaient pas vraiment.
Malgré moi, j’émis un petit hoquet.
-Ah ! arrêtes, tu lui fais mal ! s’écria la jeune fille. Ah, euh pardon, monsieur Saeda ? Oui, excusez-moi de vous déranger, je suis la grande sœur de Kai. Oui. Je vais essayer d’expliquer ça vite, en fait, on était allés tous les deux faire du vélo, on a pris une route différente pour changer, et on s’est un peu perdus. Et là, au bord de la route, il y a un chat blanc en très mauvais état, Kai m’a dit que vous êtes vétérinaire, et… oui,… on a tourné à droite en sortant de la ville, puis on a continué tout droit. Je ne sais pas le nom de la rue, mais en passant devant un moulin, on a tourné à gauche… d’accord, merci.
-Alors ?? demanda Kai
-Il arrive tout de suite, il a l’air…euh…passionné. On ne doit pas toucher le chat et attendre à côté.

La jeune fille poussa un grand soupir. Tout le long de la conversation, sa voix avait tremblé d’émotion, et je me sentais coupable. Je ne savais pas ce qu’était un vétérinaire, et j’appréhendais un peu son arrivée. Mais bon, ça ne pourrait pas être pire que maintenant. Je ne pouvais absolument pas bouger et la douleur me brulait tout le corps.
Je ne sais pas combien de temps on a attendu, cinq minutes, une heure. Je n’arrêtais pas de sombrer et de me réveiller. Mais, on finit par entendre un grondement. Le même grondement que celui de la créature qui m’avait heurté, je commençais à avoir peur, mais la petite voix de Kai s’éleva :
-C’est lui ! on va pouvoir soigner le chat !
-Enfin ! S’exclama Chiaki visiblement soulagée.

Le grondement s’arrêta à notre niveau et de nouveaux pas vinrent dans ma direction. On me toucha légèrement, ce qui fit revenir une vague de douleur, puis on me piqua. D’un coup, je ne sentais plus rien, quel soulagement !
-Je lui ai administré un calmant, ce chat est en grande souffrance. Mettez vos vélos à l’arrière, je vais vous déposer en passant et je file m’occuper de lui au cabinet. Fit une voix grave.
-Vous allez le sauver, hein ? Demanda Kai.
-Je vais faire tout mon possible, petit.
Je n’y comprenais rien. Un humain voulait m’aider… mais pourquoi ? Pour se servir de moi ensuite ?
En tout cas, la douleur n’était plus là. Je sentis qu’on me soulevait avec précaution, puis qu’on me posait sur une surface délicieusement confortable. Je m’endormis, bercé par les grondement de la bête.


_________________
Spoiler:
 


Attention Invité , je t'ai à l'oeil !



~Mon feedback MC~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izahelle
Nouvel(le) accro
Nouvel(le) accro
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 23
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   Mar 12 Juin - 18:13

Hihi c'est chou ^^ J'espère qu'il se rétablira vite Smile

J'aime !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle version -p1- La découverte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle version -p1- La découverte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] ANDROID MUSIC 3 : Nouvelle version du player d'origine d'Android [Gratuit]
» SPIDER-MAN (nouvelle version)
» nouvelle version f. de transport, à la sauce de misslu...
» OPERA MINI 5.1 Nouvelle version pour WM - [MAJ 9 SEPT 2010]
» nouvelle version orange maps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Passion des BJD :: Divers :: Oeuvres-
Sauter vers: